l’Université de Toronto sont en train de développer un test sanguin pour prédire le diabète des années avant qu'il ne se développe. Apparemment, quand ils trouvent des métabolites spécifiques dans le sang des femmes atteints d'un diabète gestationnel : un diabète de type 2 va probablement se développer. Cette découverte, documentée dans la revue PLoS Medicine, pourrait conduire à un test qui permettrait d’identifier, plus largement, les patients les plus à risque très tots. Si on sait sa risque, on pourrait changer sa mode de vie qui pourrait éviter l'apparition du diabète de type 2.

https://journals.plos.org/plosmedicine/article?id=10.1371/journal.pmed.1003112